Ce qu’il faut savoir avant l’achat d’un condo en Floride

Un condo, qu’est-ce que c’est ?

Un condo, ou plus exactement un condominium désigne en fait un appartement au sein d’une résidence. C’est un bien inclus dans un ensemble immobilier comprenant plusieurs propriétaires. En Floride, la quasi-totalité de ces communautés est encadrée par un « Home Owners Association ».

On peut comparer cela au « syndic » de copropriété en France. L’autre formule est le « Condo Association ». Dans une « HOA », vous êtes propriétaire de votre bien et copropriétaire des espaces communs (piscine, espaces verts, etc.).

Pour le Condo Association, vous êtes copropriétaire des lieux communs et des bâtiments et propriétaire de l’intérieur du condo.

Vous l’avez compris, lorsque vous vous lancez dans la démarche d’acheter un appartement en Floride, la dimension collective intervient rapidement. Il convient donc d’être très rigoureux sur ce que seront vos droits, vos devoirs et les limites qu’ils impliquent pour pouvoir acheter un bien en Floride.

 

Points de repère avant achat

Pour cela, et c’est la règle, il faudra faire une offre d’achat, après étude du marché immobilier de Floride, pour le bien qui vous aura séduit. Vous bénéficiez de quinze jours, le délai d’inspection, pour vous désister sans frais supplémentaires.

Avant toute chose, il vous faut consulter et étudier quelques documents essentiels à la bonne marche de votre projet.

Les frais de copropriété : leur coût varie énormément d’une résidence à l’autre. Leur prix est en fonction des services proposés, des réparations en cours et à venir, de l’entretien.

La déclaration de copropriété est un document que vous devrez lire attentivement. Il stipule vos droits et vos obligations : les conditions d’utilisation des espaces communs, les règles de fonctionnement de la gestion de l’immeuble.

Les états financiers vous permettent de prendre connaissance de la santé financière de la résidence, du budget de fonctionnement, des frais payés ou à payer, des fonds de prévoyance.

L’état des lieux des travaux d’entretiens, notamment sur des postes très coûteux comme les ascenseurs ou la toiture.

Les procès-verbaux des réunions entre copropriétaires vous donneront une idée assez précise de la gestion de l’immeuble et du respect des règles par les uns et les autres.

L’assurance qui protège le bien, et les frais qui en découlent.

Bon à savoir – Astuces

À noter que si les charges ne sont pas payées par l’un des copropriétaires, elles se répercutent sur les autres. Il est donc primordial de vérifier si la copropriété est en bonne santé, et s’il n’y a pas de saisies en cours.

Chaque copropriété est différente et parfois les règles peuvent être surprenantes. Par exemple, si votre projet est l’investissement locatif en Floride, assurez-vous que cela est permis par le HOA. Certains peuvent en effet interdire de louer durant la première année ou peuvent imposer des limites.

Il est très fortement recommandé de contracter une assurance sur l’offre d’achat (Title Insurance). Elle vous protège en cas d’erreurs sur les documents relatifs à la vente. Aux États-Unis, il n’y a pas de notaire qui veille à la bonne rédaction des titres de propriété. Ce sont des avocats spécialisés qui font office de notaires. De plus, son coût est à la charge du vendeur.

Chaque agence a accès à toutes les propriétés à la vente, vous ne devrez donc avoir affaire qu’à une seule agence. C’est le fonctionnement aux USA, que ce soit pour la vente ou l’achat. Miami est la ville la plus prisée, mais il existe des bonnes affaires partout.

Retour haut de page